La Whey proteine (ou lactosérum en français), est un complément alimentaire protéiné particulièrement apprécié des sportifs qui recherchent gain et récupération musculaires.
Malgré ses bienfaits, la consommation de whey protein est pourtant controversée notamment en ce qui concerne ses effets sur la santé, sur les reins et sur le foie. Mais qu’en est-il exactement ? Voici quelques clés de décryptage pour vous aider à vous y retrouver…

Qu’est-ce que la whey protein ?

Aussi appelée « petit lait », la whey protein est un produit issu du fromage. En effet, pour produire du fromage, il faut ajouter de la présure au lait. Cela le fait cailler et forme des grumeaux. C’est le liquide qui résulte de cette étape que l’on appelle lactosérum.
Contenant des protéines, des minéraux et du lactose, ce petit lait est ensuite séché et réduit en poudre avant d’être débarrassé de son lactose et de ses lipides (les sportifs ayant surtout besoin de l’apport protéinique et non du lactose et des lipides).
On distingue 3 principaux types de protein :

La whey concentrée : elle contient le taux le moins élevé de protéines et sa texture est plus crémeuse en raison de sa grande teneur en lipides et en lactose.
L’isolat de whey : il est obtenu par ultrafiltration et contient en conséquences moins de lactose que la whey concentrée.
L’hydrolysat de whey : il se compose de petites molécules de protéines produites par un cassage des molécules initiales et permet donc une absorption plus rapide.

Quel type de whey protein choisir ?


Avant tout je sais que pour beaucoup d’entre vous l’aspect grumeau vous bloque. Pour eviter ce la je vous conseil un bon shaker qui mix bien votre poudre ( je vous recommande celui la ).

Si la concentrée est la plus consommée, c’est en raison de son prix modéré par rapport aux 2 autres types de protéine. Sa texture crémeuse en fait également un produit plébiscité. L’isolat de whey peut être consommé par des personnes légèrement intolérantes au lactose.

Sa consommation se prête bien en post-entraînement car il contient moins de lipides et de lactose que la whey concentrée et peut donc être assimilé plus rapidement). À noter enfin que l’hydrolysat de whey qui permet une absorption optimale grâce à ses petites molécules est la plus cher.

Quels sont les bienfaits (concrets) de la whey ?

Elle est reconnue pour contribuer au développement et au maintien de la masse maigre. Riche en acides aminés essentiels, elle permet donc de récupérer et de réparer la masse musculaire.
D’autre part, sa teneur en protéines participe à la croissance de la masse musculaire. Enfin, les protéines sont les macronutriments les plus nourrissants pour l’organisme : leur consommation via l’absorption de whey est rassasiante et aide donc les sportifs à fournir les efforts nécessaires à leur activité.

Pour ou contre la consommation de whey ?

Largement controversée, la consommation de whey divise. Si pour les uns, elle présente de précieux bienfaits, elle constitue pour les autres un danger. Mais qu’en est-il exactement ? Si sa consommation peut aider à récupérer et maintenir la masse musculaire, il faut cependant comme pour les compléments alimentaires de toutes sortes être prudent et attentif à ses modalités de consommation.

Les mauvaises raisons pour prendre de la whey.

Les mauvaises raisons pour prendre de la whey. S’il est vrai que la whey est utile aux sportifs, sa consommation est inutile pour les autres car une alimentation équilibrée apporte déjà toutes les protéines dont le corps a besoin. En outre, il est faux de croire que prendre de la whey à la place d’un vrai repas donne un corps de rêve.

Il faut par ailleurs savoir qu’elle apporte de l’énergie mais c’est grâce aux sucres ajoutés et non aux protéines.

Précautions d’emploi

La whey présente-t-elle un danger pour les reins ?

On entend communément dire que la whey a des effets nocifs sur les reins soit parce que les grosses molécules de protéines abîment les reins à force de les solliciter. Soit parce que la créatinine produite suite à la dégradation des protéines épuise les reins.

Pour autant, si la question peut se poser dans le cas de consommation de grandes quantités de protéines, AUCUNE étude scientifique ne prouve qu’un apport complémentaire provoque des lésions rénales chez les sujets ne présentant pas de problèmes rénaux.

Allergies au lait et produits laitiers et intolérances au lactose

Pour les personnes allergiques au lait et aux produits laitiers, il est formellement déconseillé de prendre de la whey protein qui est un dérivé du lait car elle peut provoquer des réactions allergiques dangereuses pour la santé et parfois même causer la mort dans certains cas.
Produisant les mêmes symptômes qu’une allergie au lait (nausées, vomissements, éruptions cutanées, irritations de la peau…), l’allergie à la whey est potentiellement dangereuse pour la santé. Aussi, pour éviter toute réaction allergique indésirable, mieux vaut s’abstenir ou opter pour les protéines d’origine végétale.
Quant aux personnes intolérantes au lactose, il leur est possible de prendre de l’isolat de whey (avec l’avis d’un médecin si nécessaire).

La whey présente-t-elle un danger pour le foie ?

Si la whey peut avoir des effets nocifs sur le foie en raison d’une surdose de protéines dans le corps régime alimentaire compris, elle peut en revanche être un facteur de performance physique si elle est prescrite dans le cadre d’un régime protéiné destiné aux sportifs (gain de masse musculaire et récupération).

Certains avancent même qu’elle serait susceptible d’améliorer les fonctions hépatiques mais pour les personnes souffrant d’hépatite ou de maladies du foie, il est important d’avoir l’avis d’un médecin avant toute prise de lactosérum. En d’autre termes, la whey n’est pas dangereuse pour le foie dans le cas des personnes en bonne santé.

Conseils :
Prenez une protéine de qualité et un bon Shaker de préférence de style cyclone ( je vous recommande celui la ) afin qu’il n’y ait pas de grumeaux. Que vous puissiez boire votre shake avec plaisir.
Oui oui c’est possible lol

Quelle alternative à la whey ?

Les protéines végétales seront les principales alternatives « simples », car faciles à consommer de la même façon ou presque, à la whey. La spiruline (BIO si possible) est par exemple la source la plus riche possible en protéines, avec une densité en protéine plus forte que la viande ou … à peu près n’importe quel whey ! Mais le goût est par contre moins appétissant, soyons honnête…

CONCLUSION

Voila vous savez tout maintenant concernant la whey. Il est important de ne pas colporter les mythes et légendes concernant les protéines.
La science évolue constamment alors évoluez avec elle. Si tu aimes ce genre d’article écrit « shaker » en commentaire. N’oublie pas de regarder nos programmes si tu veux enfin avoir des résultats.

Charles Trainhard
Live For Change
www.liveforchange.fr